Web Du Vin

Edition du 03/05/2016
 

CHATEAU CLAUZET

Coup de cœur

Château CLAUZET

Au cœur de Saint-Estèphe, le Baron et la Baronne Velge se passionnent pour leur propriété, développant un vrai travail d’orfèvre pour produire un vin de très haut niveau.


Pour Maurice Velge, l’aventure Château Clauzet est la concrétisation d’un vieux rêve. “Mon père avait à Anvers, une cave merveilleuse avec principalement des vins du Médoc, raconte-t-il, ainsi que de très bons amis. Le monde du vin m’a toujours attiré et, lorsque l’opportunité d’acquérir des vignes s’est présentée, j’ai franchi le pas.” Le domaine compte aujourd’hui 30 hectares sur les meilleurs terroirs de Saint-Estèphe, dont de jolies croupes qui bordent le fleuve. Le Château Clauzet présente un encépagement majoritairement composé de Cabernet-Sauvignon (55%) avec une proportion significative de Merlot (40%) et un complément de Cabernet franc et de Petit Verdot (5%). Une équipe compétente et dynamique entoure le Baron Velge. José Bueno est l’homme du vin, après 23 ans passés dans la société Baron Philippe de Rothschild. Je connais les techniques de pointe utilisées au service d’un premier grand cru classé, précise-t-il, où les détails même les plus infimes ont une importance capitale. Ici, ma responsabilité s’étend du vignoble au vin.” “Notre objectif, poursuit Maurice Velge, est de préserver le vignoble âgé qui donne des vins riches. Nous maîtrisons les rendements à 45 hl/ha. Les vendanges manuelles sont axées sur la recherche d’une maturité parfaite, parcelle par parcelle. Au cuvier, le choix s’est porté sur des cuves ciment de taille moyenne pour pratiquer du sur-mesure. La grande qualité de la récolte permet de faire de bonnes macérations pour permettre au raisin d’exprimer tout son potentiel. Les mêmes soins sont apportés au Château de Côme, partie intégrante du domaine, qui décline ce que Saint-Estèphe peut offrir de plus féminin, associant élégance et distinction. Fermentation malolactique en barriques neuves sur la moitié de la récolte, soutirages manuels tous les trois mois, collage au blanc d’œuf, élevage sur lies fines... Pour faire un grand vin, il faut lui donner les moyens de grandir le mieux possible, chaque détail compte, de l’entretien des vignes à l’élaboration des vins. C’est un vrai travail d’orfèvre”.
Qualité des millésimes 2012 : de couleur cerise intense aux reflets pourpres, au nez distingué et persistant de fruits noirs et d’épices, aux tanins bien enveloppés, un vin puissant, de belle matière, de bouche riche et harmonieuse. 2011 : au nez, complexité de petits fruits rouges. Boisé très harmonieux, à peine perceptible, qui se marie parfaitement bien avec un fruité expressif. L’entrée en bouche est croquante avec un beau fruité. Le milieu est montant, sans aspérité et beaucoup de fraîcheur. Equilibré, harmonieux, élégant, il joue sa partition dans la finesse. Les tanins présents sont enrobés et bien fondus. Finale Longue, équilibrée, le fruit très présent accompagne cette sortie majestueuse. 2010 : couleur pourpre, exceptionnelle. Nez complexe, très racé : cerise, mûre, cassis, vanille, très léger toasté, nuance chocolatée. Les arômes sont persistants et très expressifs. Au palais, attaque montante, bouche pleine et charnue, onctueuse avec des notes de fruits rouges et noirs. Les tanins sont riches, soyeux et fondus avec un très bel équilibre. La complexité de ce vin est digne des plus grands millésimes où se mêlent l’élégance, la rondeur, la puissance et le fruité avec un bonheur inégalé. Finale longue, persistante, complexe, intense et raffinée. Capacité de très bonne garde. 2009 : très beau vin, qui mêle couleur et matière, au nez complexe à dominante de fruits frais et d’humus, aux tanins puissants et moelleux à la fois, charmeur mais riche et d’excellente évolution.  2008 : grand vin classique, d’un beau rouge profond, concentré, avec des tanins riches, très structuré, avec un nez où dominent la groseille et les épices, un beau vin de garde. 2007 : très charmeur, de couleur pourpre, au nez confit, aux tanins très harmonieux, un vin typé, avec des nuances de griotte, de violette et de cuir, d’une belle ampleur.

   

CHATEAU CLAUZET

Baron Velge - Directeur : José Bueno
Leyssac
33180 Saint-Estèphe
Téléphone : 05 56 59 34 16
Télécopie : 05 56 59 37 11
Email : clauzet@chateauclauzet.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT VAL DE LOIRE ROUGES
e_VAL_DE_LOIRE.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

ANJOU-SAUMUR
GAUTERIE (A)
LA PALEINE (S)
PERRUCHES (S)
ROCHETTES (A)
BEAUREGARD (S)
GONORDERIE
GODINEAU (A)
RAYNIERES (S)
VIEUX PRESSOIR (S)
SAUMUR-CHAMPIGNY
Clos MAURICE
PETITE CHAPELLE
TARGÉ
LA GUILLOTERIE
ROCHEVILLE
BOUVET
Christelle DUBOIS
CHINON
BOUCHARDIÈRE
GOURON (r)
BOUQUERRIES
COULY-DUTHEIL
NOIRÉ
Dne de L'R
DOZON
CAVES de la SALLE
BOURGUEIL SAINT NICOLAS

DRUSSÉ (SNB)
GÉLÉRIES (B)
JARNOTERIE (SNB)
TOURAINE CHEVERNY

CHAISE
CHARBONNIER
MANDARD
RENAUDIE
CHESNEAU (CHe)
MECHINIERES
MONTIGNY
Domaine des ROY
SANCERRE DIVERS

NATTER (S) (r)
SARRY (S)
Daniel REVERDY (S) (r)
CHAILLOT (CH)
CREZANCY/CHEVREAU (S) (r)
André DEZAT (S)
P'TIT ROY (S)
MALBETE (R) (r)
J-M ROGER (S)
SAUTEREAU (S)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

ANJOU-SAUMUR
PETIT CLOCHER (A)*
SAUMUR-CHAMPIGNY
BOURG NEUF*
ROCFONTAINE
VARINELLES
CHINON
A. LEON*
(BROCOURT)
BOURGUEIL SAINT NICOLAS

GESLETS (B)
TOURAINE CHEVERNY

MAISON (CHe)*
SANCERRE DIVERS

MABILLOT (R)
BIZET (S)*
GILBON (MS)*

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

ANJOU-SAUMUR
(BESSIÈRE (S))
(D. FOURRIER (A))
SAUMUR-CHAMPIGNY
(CORDELIERS)
CHINON
(RAFFAULT)
BOURGUEIL SAINT NICOLAS

(ROBINIERES)
TOURAINE CHEVERNY

SANCERRE DIVERS

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine La MEREUILLE


Un domaine de 16 ha. Culture et vinifications traditionnelles, dans le respect du terroir. “Notre domaine familial se flatte d’exister depuis plusieurs générations, nous explique Philippe Granger. Le domaine est en agriculture raisonnée et raisonnable. Pour que la vigne soit plus vigoureuse, nous semons de l’engrais naturel et, quand elle a démarré son cycle, arrivent les opérations en vert (ébourgeonnage, démarrage, écimage, effeuillage, labourage). Les vendanges sont faites manuellement, le raisin est cueilli, puis trié, et le raisin est éraflé à 80% à la cave (cette opération évite les tanins trop rustiques ou astringents). Une partie de nos vins passe dans de vieux foudres de chêne centenaires rénovés, rabotés, afin de respecter la micro-oxygénation naturelle. Ils y resteront minimum 24 mois suivant le millésime. Ils affineront les tanins, les arômes se chargeront en fruits noirs (cerise, cassis, mûres), avec des retours de cuir, de garrigue, ou d’épices suivant les essences de bois.” Vous allez aimer ce Châteauneuf-du-Pape Les Baptaurels rouge 2011, aux tanins amples, de bouche pleine, aux nuances de fruits des bois et des notes giboyeuses, d’excellente évolution. Beau 2010, aux notes complexes de mûre et d’humus, aux tanins très bien équilibrés, de bouche puissante, avec ces notes très caractéristiques et persistantes de fumé en finale. Excellent 2009, riche, charnu et parfumé (fruits rouges surmûris, cuir, épices), un vin alliant structure et distinction, de bouche dense et persistante, d’évolution prometteuse. Le 2008, médaille d’Or au Concours Vignerons Indépendants 2011, très classique, aux nuances d’épices, de fruits noirs, intense en couleur et en arômes, mêle gras et intensité.  Très joli Châteauneuf blanc, d’une grande finesse, racé, au nez puissant (acacia, fougère, pomme), de bouche parfumée et ample, avec des nuances d’amande, de narcisse et de citron, d’une belle persistance aromatique.

Philippe Granger
Quartier Le Grès - Impasse 2580
84100 Orange
Téléphone :04 90 34 10 68
Télécopie :04 90 34 27 77
Email : micbouyer@wanadoo.fr
Site personnel : www.domaine-la-mereuille.com

Château FRANC LARTIGUE


La Scea des Vignobles Marcel Petit, fut créée en 1986 par Marcel Petit avec l’acquisition du Château Pillebois en Castillon Côtes de Bordeaux. Dès 1988, la société s’est enrichie avec les Châteaux Franc Lartigue et Grande Rouchonne (Saint-Émilion), puis, en 1997, la gestion des vignobles est confiée à Élisabeth et Jean-Pierre Toxé, respectivement fille et gendre de Marcel Petit. Le terroir est constitué de sable et de graves, les sols sont travaillés un rang sur deux, les autres rangs étant engazonnés. Toutes les fertilisations sont faites avec des fumures organiques naturelles à faible teneur azotée mais riches en humus. Une réussite avec ce Saint-Émilion GC 2013, issu de vignes de 42 ans, assemblage de 70% de Merlot et parts égales de Cabernets franc et Sauvignon, vieilli 12 mois en barriques dont 1/3 de fûts neufs, un vin parfumé et fin, tout en bouche, à dominante de rondeur, tout en nuances aromatiques (cerise noire, cannelle), tout en séduction. Excellent 2012, alliant puissance et distinction, charnu, où dominent la prune et l’humus, avec des nuances de fruits rouges cuits, de bouche riche, aux tanins équilibrés. Le 2011, savoureux, de belle robe pourpre soutenu, aux notes de framboise et de cannelle, d’une grande harmonie, très parfumé, séveux, généreux et persistant aux papilles, à déboucher sur une côte de veau panée à la milanaise ou un pigeon aux légumes, par exemple.   Le Castillon Côtes de Bordeaux 2012, pratiquement un pur Merlot (95%, et 5% Cabernet-Sauvignon), est fort bien élevé, charnu, de couleur grenat, concentré, un vin gras et persistant, avec un beau volume en finale.

Vignoble Marcel Petit
6, chemin de Pillebois
33550 Saint-Magne-de-Castillon
Téléphone :05 57 40 33 03
Email : contact@vignobles-petit.com
Site personnel : www.vignobles-petit.com

Domaine du CHAILLOT


Ce propriétaire passionné sait aussi faire preuve de poésie : “Le paysage retient l’attention du peintre, il est émotion mais au delà..., le paysan sait qu’il faut lui apporter beaucoup de soin. Le paysage, réservoir inépuisable de trésors, doit être guidé, modelé par l’esprit de l’homme. S’il veut sa terre nourricière, il doit composer sans cesse avec les messages que lui livre une nature capricieuse. On s’attache aux lieux mais encore plus aux paysages. Parfois ceux de son enfance qui racontent un grand-père au champ. Le blé aime la plaine et la terre grasse, le paysan admire ce paysage. La vigne aime gravir les pentes et les sols pauvres, le vigneron prend plaisir à imaginer à cet endroit les rayons du soleil sur ses grappes et la naissance de son vin. En 1993, le Chaillot nous laissait deviner les activités d’une vingtaine de vignerons à une époque plus ancienne. C’est, d’une petite route communale, le regard porté sur une nature en friches que me furent contées l’histoire du lieu et la fête des vendanges. Une légende pour celui qui n’a pas connu, mais un beau défi pour reconstruire le Chaillot d’antan !” Remarquable Châteaumeillant rouge cuvée Parenthèse 2014, pur Gamay (vignes 10 ans, vendanges manuelles), charpenté, harmonieux, avec des connotations de griotte et de musc, corsé mais souple, aux tanins fondus, de robe soutenue aux reflets violets. La cuvée Domaine rouge 2014, au nez dominé par les petits fruits rouges (cassis, framboise), est classique. Excellent Châteaumeillant cuvée Révesens 2014 (sols de micaschistes), avec des senteurs bien caractéristiques de fruits rouges cuits, légèrement épicé comme il le faut, parfait avec des jambonettes de canard aux olives ou un lapin de garenne farci.

Pierre Picot
Place de la Tournoise
18130 Dun-sur-Auron
Téléphone :02 48 59 57 69
Télécopie :02 48 59 58 78
Email : pierre.picot@wanadoo.fr
Site personnel : http://domaine.du.chaillot.free.fr

DOMAINE L'ENTRE DEUX MONDES


Le choix de la culture biologique était évident pour ce passionné vétérinaire ostéopathe, créateur et organisateur de la Foire Biologique et artisanale de Libourne depuis 1999, qui s'est lancé dans l’aventure en 2004 avec 2,53 ha de vignes installées sur deux coteaux orientés nord sud pour les Merlots (70%) et est-ouest pour les Cabernets-Sauvignon (30%). Les parcelles sont d’âges différents : 15, 30 et 50 ans. Vendanges manuelles et conviviales, tris sur pieds et sur table à l’entrée du chai, vinification sans apport de levures, élevage en cuves et en barriques. “En 2013, nous dit Jean-François Moniot, nous n’avons pas récolté, ne souhaitant pas devoir ajouter des copeaux, du sucre…, et avons donc donner nos raisins à un voisin qui vend en vrac. 2014 : belle récolte, les Cabernets-Sauvignons sont parfaits, les Merlots un peu moins. Nous préparons une cuvée de prestige, qui sera un assemblage Cabernet-Sauvignon et Merlot. En 2015, nous construisons un gîte de charme et proposons à la vente : la cuvée Mille et une Nuits 2005 (Cabernet-Sauvignon), les 2010, 2009 et 2006 (Cabernet-Sauvignon et Merlot).” C’est donc le moment de déboucher ce Bordeaux Supérieur cuvée Azur 2009, médaille d'Argent Vins Bios, cuvée spéciale de Merlot, est un vin ayant de la charpente tout en conservant une jolie rondeur, avec des notes de fruits surmûris. Le Bordeaux Supérieur 2012 Bio (80% Merlot, le reste en Cabernet-Sauvignon), est de jolie robe, bouqueté, au nez de petits fruits rouges frais, de très bonne charpente, aux tanins équilibrés, très charmeur, encore bien jeune. Excellent 2011, de couleur pourpre, aux notes de fruits rouges et d’humus, velouté, au bouquet très fin, de bouche puissante, ample, aux tanins soutenus et souples à la fois, très savoureux. Le 2010 est plus riche, bien sûr, parfumé et persistant, aux tanins riches, équilibrés, mêle une charpente certaine à une jolie souplesse au palais, de bonne garde comme le 2009, de robe grenat, intense, riche au nez comme en bouche, avec ces notes de fruits mûrs d’épices et d’humus, aux tanins fermes, de bouche puissante. Il y a encore son Bordeaux Supérieur Adélaïde 2011 Bio, bien élevé, riche mais fin, très parfumé, au nez complexe où dominent les fruits mûrs et les épices, harmonieux, un joli vin à déboucher sur des rognons de veau grillés.

Jean-François Moniot
49, chemin de l'Escarderie
33141 Villegouge
Téléphone :06 08 05 62 47 et 05 57 24 39 60
Télécopie :05 57 84 55 40
Email : lentredeuxmondes@vinsdusiecle.com
Site : lentredeuxmondes
Site personnel : www.lentredeuxmondes.fr


> Nos dégustations de la semaine

Domaine DARIDAN


De bouche florale et pleine, le Cour-Cheverny blanc Vieilles Vignes 2011 est typé, complexe, tout en persistance aromatique, alliant finesse et suavité, aux notes persistantes d’amande fraîche et de pêche blanche en finale, vraiment tout en charme. Le Cheverny blanc 2013, très bien équilibré en acidité, dégage des arômes de pomme et de tilleul, une bouche harmonieuse.  Excellent Cheverny rouge 2013, où se mêlent la fraise des bois et le cassis, ample et souple, un vin bien équilibré, finement tannique mais tout en souplesse, à déboucher sur un lapin rôti.

16, voie de la Marigonnerie
41700 Cour Cheverny
Tél. : 02 54 79 94 53 et 06 83 34 77 52
Email : benoit.daridan@wanadoo.fr
www.benoit-daridan.com

Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Château MONTROSE


Au sommet. Montrose appartient désormais à la famille Bouygues, qui s'attache à poursuivre une politique qualitative exemplaire.
“C’est un vignoble de 95 ha d’un seul tenant, ce qui est extrêmement rare en Médoc, qui a été implanté sur une croupe graveleuse très bien exposée, sur les bords de la Gironde. Le vignoble surplombe donc l’estuaire. La proximité de cette étendue d’eau assez considérable a un effet climatique très apaisant sur le vignoble. La rivière atténue et tempère les rigueurs du climat. Cette proximité de l’eau et des marées atténue la rigueur des frimas en hiver et adoucit les étés par trop caniculaires.
Depuis le rachat de Montrose en 2006, Martin et Olivier Bouygues ont lancé un vaste programme de rénovation du site avec des objectifs environnementaux. Les deux frères ont pour volonté de faire de Montrose un modèle et une vitrine des nouvelles technologies en matière de développement durable. Les entreprises qui participent aux travaux sont sensibilisées au respect d’une charte environnementale : plan de respect de l’environnement et validation des matériaux proposés.”
“Nous recherchons, me confie Hervé Berland, Gérant de la propriété, à mettre en avant notre terroir et le caractère de notre vin : richesse et complexité, élégance et finesse. Les sols sont labourés traditionnellement pour être aérés et permettre ainsi aux eaux de pluie de pénétrer dans notre terroir de grosses graves, puis gonfler les argiles qui se trouvent en profondeur et hydrater la vigne tout au long de l’été. Le retournement des sols permet aussi à la vie microbiologique de se développer et d’apporter éléments nutritifs et oligo-éléments. Nous travaillons à la parcelle, les raisins sont goûtés cépage par cépage, pour atteindre le degré de maturation souhaité à chaque récolte et ainsi organiser le travail des vendangeurs pour la cueillette. Au chai, nous procédons à des vinifications adaptées et chaque cuve est travaillée de façon séparée pour obtenir les meilleures bases d’assemblage possible. Nous travaillons sur la délicatesse des tanins, en recherchant puissance et longueur, équilibre et finesse, afin de révéler au mieux l’exceptionnalité de notre terroir.”
Dégusté sur place, ce Saint-Estèphe 2013, encore fermé, bien sûr, est très prometteur, aux tanins serrés mais soyeux, un vin classique, dense, puissant, grâce à des conditions sélectives extrêmes et... son terroir, qui fait la différence dans ces millésimes difficiles. 
Le 2012, encore fermé également, riche en couleur, au nez de cassis et de poivre, ample en bouche grâce à des tanins soyeux et puissants à la fois, tout en finesse mais corsé, intense, de bouche harmonieuse, est un vin d’excellente évolution et long en bouche. 
Le 2011, d’une grande typicité, puissant, savoureux et très parfumé (fruits rouges surmûris, cannelle, cuir), est riche en couleur, aux tanins amples et fins, gras, corsé, tout en bouche, de belle garde. Le 2010 est l’un des plus jolis vins de la région, où couleur, concentration d’arômes, structure et finesse sont associées dans ce superbe millésime encore fermé, de robe profonde, aux tanins très fermes et savoureux à la fois, un vin racé où s’entremêlent les nuances de violette, de groseille, de cacao, de garde. 
On poursuit avec le Second Vin, La Dame de Montrose 2012, au nez fin, complexe, intense, avec des arômes de fruits confits et d’épices, de bouche onctueuse, aux tanins veloutés et bien présents. Le 2011 associe structure et charnu, avec des arômes de fruits rouges mûrs, de cannelle et de fumé, des tanins soyeux et souples, tandis que le 2010, équilibré, parfumé, aux tanins fermes, au nez complexe où dominent la griotte et la cannelle, associant rondeur et structure, est un vin dense, qu’il faut attendre un peu.

Famille Bouygues - Gérant : Hervé Berland

Domaine Jean-Paul PICARD & Fils


Un vignoble familial de 14 ha, où tradition et modernité se complètent. Les vendanges sont restées manuelles. Deux types de sols composent le domaine : Les Terres Blanches (composition argilo-calcaire) donnent des vins ronds et puissants. On les trouvent principalement dans les forts coteaux de la commune de Bué, Les Caillottes, très pierreuses et calcaire donnent des vins équilibré et très aromatiques.
Le vignoble est conduit en lutte raisonnée. La moitié est enherbée, notamment dans les fortes pentes pour limiter l’érosion de nos sols. “Nous intervenons aussi, explique-t-on, pour travailler les sols soit en les décompactant soit par un labour superficiel ce qui aide au développement de la vie microbienne.”
J’ai particulièrement apprécié leur Sancerre blanc cuvée Prestige 2013 (la bouteille est superbe) issu de vieilles vignes à faibles rendements, élevage durant un an en cuves et barriques, un vin de caractère, bien corsé comme on les aime, suave et sec à la fois, où s’entremêlent les fruits, les épices et les fleurs fraîches, d’une finesse certaine, à prévoir sur un tartare de saumon ou des huîtres farcies. Le Sancerre blanc 2014, où s’entremêlent des notes d’amande, de pêche et de bruyère, est vraiment réussi, harmonieux en bouche, le Sancerre rosé 2014, avec ces senteurs de fruits frais, dégage une bouche franche, parfait sur des crevettes flambées.
Le Sancerre rouge Charlaux 2012, élevé en barriques, puissant mais avec des tanins fondus, complexe, charnu et concentré, aux notes de cassis et d’épices, d’excellente évolution, tandis que le Sancerre rouge 2013, issu de Pinot Noir sur sol argilo-calcaire, est tout en rondeur, souple et ferme à la fois, tout en bouche. Il y a également leur Menetou-Salon blanc 2014, de jolie robe dorée, très fine, au nez de fruits secs, de bouche souple et vive à la fois, tout en nuances, et le Menetou-Salon rouge 2013, avec un nez complexe où la mûre s’associe à la framboise.

Jean-Paul et Mickaël Picard

> Les précédentes éditions

Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013

 



RENAUDIN


Guy CADEL


Château BOIS CARRÉ


Château BOURSEAU


Clos LABARDE


Château LARRAT


Château FONROQUE


Domaine Les CASCADES


POL ROGER


Château de COUDOT


Château CHENE-VIEUX


LEGRAS et HAAS


Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE


CHARPENTIER


Domaine CHAMPAGNON


Château PLINCE


Vins LAMBERT


Gérard TREMBLAY


Domaine de SARRY


Jean-Claude et Didier AUBERT


Domaine MORTET Père et Fils


Les Clos MAURICE



DOMAINE DE ROSIERS


LA BASTIDE BLANCHE


DOMAINE DE LA GUILLOTERIE


CHAMPAGNE GREMILLET


CHATEAU MACQUIN


DOMAINE DE MONTS LUISANTS


DOMAINE ALAIN MICHAUD


DOMAINE VINCENT BACHELET


CHATEAU REDORTIER


DOMAINE DE LA CASA BLANCA


CHAMPAGNE NATHALIE FALMET


DOMAINE ALARY


EARL FREY CHARLES ET DOMINIQUE


CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales